Nicolas Henry

EPISODE 75 – NICOLAS HENRY, fondateur de la biennale Photoclimat : que peut l’art pour nous mobiliser ?

6, Mai, 24 | Artistes

L’art et la photographie peuvent-ils nous mobiliser ?

🔥Les catastrophes climatiques se multiplient, les rapports du GIEC s’entassent, les scientifiques s’égosillent… et rien n’y fait.

Chaque année, on utilise toujours plus d’énergie fossile et on émet toujours plus de CO2… Visiblement être informé ne suffit pas …

Mais alors, qu’est-ce qui peut nous interpeller suffisamment pour nous faire changer nos comportements, les modèles économiques de nos entreprises, nos politiques ?

🤜Est-ce que l’art et la photographie ont un rôle à jouer ? 

🌍Peuvent-ils nous faire ressentir la beauté de la nature et les menaces qui pèsent sur le vivant ?

🌟Peuvent-ils nous donner l’envie de nous mobiliser ?

C’est tout le pari de mon invité cette semaine, NICOLAS HENRY, photographe engagé et fondateur de la BIENNALE PHOTOCLIMAT.

Tous les deux ans, à la rentrée de septembre, Photoclimat investit les places et les rues de Paris.

Si vous êtes passé par Paris en septembre – octobre 2023, vous avez certainement vu des installations monumentales sur les quais de Seine, sur la place du Palais Royal, devant l’église St Eustache ou sur la place de la Bastille…

Ces installations, c’était Nicolas !

Pas moyen d’y couper ! Ou qu’on aille, on avait sur notre chemin pendant 4 semaines des photos en format XXL, très scénographiées, qui nous parlaient réchauffement climatique et de ses conséquences déjà visibles, mais aussi des violences faites aux femmes, de précarité, de migration…

En passant, la biennale nous donnait à découvrir des ONG extraordinaires et déclenchait peut-être l’envie de nous engager à notre tour à leur côté.

PhotoClimat, c’est tout ça :
des œuvres plasticiennes pour nous émouvoir,
⏩ des photographies documentaires pour nous donner à comprendre les enjeux et pour découvrir les associations qui agissent sur le terrain
⏩ et des textes pour approfondir.

Dans cet épisode :

  • 🎤 Nicolas nous raconte comment il en est arrivé à lancer cette biennale qui investit tout Paris,
  • 🎤 il partage sa compréhension du monde associatif et de ses enjeux,
  • 🎤 il nous plonge dans le rôle des récits collectifs portés le monde artistique pour mobiliser le grand public et les jeunes en particulier,
  • 🎤 il nous fait découvrir des artistes et des ONG qui ont tant à dire.

Si vous étiez encore en vacances à l’automne et que vous avez loupé la biennale 2023, ne vous en faites pas, Nicolas nous raconte tout dans cet épisode de Demain N’attend Pas.

Et notez déjà dans votre agenda les dates de la prochaine biennale. Ce sera septembre – octobre 2025. On s’y retrouve ?

🎧 Je vous souhaite une très belle écoute !Vous voulez tout savoir sur Photo Climat : cliquez ici

POUR ME SUIVRE :Delphine Darmon | LinkedIn et Demain n’attend pas : administrateur de la Page LinkedIn | LinkedIn
POUR ME SOUTENIR :
Et comme toujours, si le podcast vous plait,

vous pouvez vous abonner sur l’application de podcasts que vous préférez (Apple podcast, Spotify, Deezer…) ,

– le partager en cliquant sur les 3 points,

– laisser un avis 5 étoiles ou un commentaire sur l’application iTunes

– me laisser votre adresse email pour recevoir la newsletter : abonnement à la newsletter – Demain n’attend pas (demainnattendpas.fr)

– et en parler autour de vous (vive le bouche-à-oreille),

Ca m’aide vraiment ! Bonne écoute !

Et pour cet épisode, merci à :

– Julie Da Costa, qui m’accompagne avec ses doigts de fée sur les réseaux sociaux
– Clara Ernoult, pour une post-prod sans pareil

Ou écouter le podcast ?

Par ici pour vous inspirer !
Retrouvez-nous sur toutes les plateformes d'écoute...

Deezer

Amazon Music